Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 A.A.R.S. Immo, Agence immobilière THIAIS 94320

Sécurité et Prévention de la délinquance à Thiais, une stratégie qui fonctionne

Publiée le 14/03/2015

Thiais est une des rares villes du Val-de-Marne à avoir pris en compte la nécessité de concevoir avec l’État, le Parquet, la direction académique et d’autres partenaires institutionnels, un Contrat de Stratégie Territoriale de Sécurité et de Prévention de la Délinquance, signé à nouveau le 29 janvier 2015.

Le Contrat Local de Sécurité réunit tous les partenaires qui visent à assurer plus de sécurité et de tranquillité dans la vie quotidienne. Signé pour la première fois à Thiais en 2009, il est revu tous les trois ans pour faire le point et se donner de nouveaux objectifs.

Jeudi 29 janvier 2015, le Maire de Thiais, Richard Dell’Agnola, a signé avec les représentants des instances du département le Contrat de Stratégie Territoriale de Sécurité et de Prévention de la Délinquance 2015-2017 de Thiais.
Les autres signataires étaient Ivan Bouchier, Sous-Préfet du Val-de-Marne, Nathalie Becache, Procureur de la République, Jean-Antoine Calisti, proviseur Vie scolaire, représentant Élisabeth Laporte, Directrice académique des Services de l’Éducation nationale, Daniel Bourgeois, Directeur départemental d’Immobilière 3F, Johann Danet, représentant Coopération et Famille, Fabienne Abecassis, Directrice territoriale de Valophis Habitat, Christian Charre, Directeur du centre commercial Belle-Épine, Jean-Philippe Mougeot, Directeur du centre commercial Thiais Village.

Des résultats encourageants

On note que, sur un temps long, depuis 2009, la délinquance générale dans la commune a diminué de plus de 20 % d’après l’indicateur de pilotage des services fourni par la Police nationale. « Ce chiffre est encourageant, même si on ne peut s’en contenter. » souligne le Maire. De l’avis du commissaire de l’Haÿ-les-Roses, « la mise en place de la videoprotection constitue un accélérateur pour l'amélioration des statistiques ».

L’objectif de ce nouveau contrat est composé de trois parties : réduire significativement le nombre de mineurs mis en cause et prévenir la réitération ou la récidive des mineurs et des jeunes majeurs ; assurer une prise en charge coordonnée pour améliorer la prévention des violences faites aux femmes, des violences intra-familiales et l’aide aux victimes ; faire reculer durablement la délinquance constatée.

 

Notre actualité